Immobilier

Comment calculer la rentabilité d’un investissement immobilier ?

Par Mirentxu Etchegaray, le février 12, 2021 — 4 minutes de lecture

Vous souhaitez investir dans l’immobilier et être bénéficiaire, il est important pour faire une bonne affaire et d’être gagnant avec une plus-value conséquente d’être bien renseigné sur le sujet avant de se lancer. Et l’une des choses les plus importantes pour que votre affaire marche, c’est d’être apte à faire les bons calculs. Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur comment mener à bien votre projet d’investissement locatif en apprenant à calculer votre rendement.

Les bases d’un bon investissement immobilier

investir dans l’immobilier

Vous êtes décidé à investir dans l’immobilier, mais vous ne savez pas par où débuter ou vous êtes investisseur, mais vous rencontrez des difficultés à gérer votre affaire ? Dans ces deux cas, la chose à faire pour avoir une affaire prospère, c’est de mettre une stratégie en place. Pour commencer, il est impératif de faire tous ses calculs en amont, et préparer son projet à l’avance pour prévoir toute entrée et sortie d’argent et gérer son projet.

Il est possible d’utiliser la méthode « discounted cash flow » qui permet de calculer toutes les finances de votre affaire. Une méthode qui a fait ses preuves auprès des investisseurs immobiliers, mais aussi pour assurer la gestion des finances des entreprises et afin d’évaluer les brevets. Elle consiste en une estimation globale des flux de trésorerie futurs.

Financer son projet immobilier pour un bon rendement

Si vous souhaitez avoir un rendement conséquent, il est important de choisir un bon marché immobilier, après cela, il vous faut avoir les fonds nécessaires pour le financement de votre hébergement. Vous pouvez faire une demande de prêt bancaire pour investir dans un hébergement, ceci dit, pour pouvoir rembourser votre banque et être gagnant, il vous faut avoir un bon rendement et le calcul de ce dernier au préalable et de façon constante est important.

Cela pourrait vous intéresser :  Loi Pinel Strasbourg : les bénéfices de cette loi !

La méthode Larcher pour le calcul de la rentabilité locative

Pour calculer la rentabilité brute de votre bien, il suffit de diviser le loyer de l’année par le prix du logement et en le multipliant par 100, ceci dit, cela ne prend pas en compte les dépenses à prévoir. C’est pour cela que le moyen le plus rapide et le plus précis pour calculer le rendement de votre investissement locatif sans prises de tête et grands calculs, c’est la méthode Larcher. Elle permet de calculer la rentabilité de base du loyer de neufs mois et non pas de l’année. Les trois restants représentent les frais de dépenses et de tous types de charges.

En règle générale, la rentabilité brute d’un investisseur est aux alentours de 2 à 7 %, parfois plus, c’est variable selon le type de location. Il est à noter que les petites surfaces sont plus rentables et rapportent plus de bénéfices que les grandes, au mètre carré.

Voici la méthodologie à suivre : prenons à titre d’exemple, un appartement acheté à un prix de 150 000 €; et loué à 650 €;, on y applique la méthode Larcher pour calculer sa rentabilité nette comme suit : montant de location x 9 / prix du bien x 100 ce qui nous donne le résultat suivant : 650 x 9 / 150 000 x 100 = 3,90 %. Le rendement locatif net de cet appartement est donc dans les alentours de 3,90 %.

L’estimation d’un bon rendement

Il est à noter que l’estimation du rendement comporte différents paramètres, notamment la surface :

Investissement locatif dans les studios

Étant donné que les petites surfaces ont un plus grand rendement au mètre carré que les grandes. Les studios sont donc rentables par rapport aux maisons. Ceci dit, l’inconvénient avec les studios, c’est que les locataires sont souvent instables et changeants.

Cela pourrait vous intéresser :  Loi Pinel explication locataire : tout savoir

L’investissement dans les grands appartements et maisons

rendements des grandes surfaces

Les rendements des grandes surfaces, calculés au mètre carré, sont moins rentables certes, mais les locataires y sont plus stables et y résident souvent pour une longue durée, ces locataires sont souvent des familles qui entretiennent généralement mieux la maison, ce qui est bénéfique et diminue les frais d’entretien.

Investissement locatif dans les trois pièces

Ces surfaces-là mêlent avantages et inconvénients des studios et maisons, moyennement grands. Ils appellent à la stabilité des locataires, souvent sérieux, mais aussi aux vacanciers. Eh oui, les appartements à deux, trois pièces sont très rentables durant les périodes de vacances !

Vous êtes désormais bien renseigné pour pouvoir calculer la rentabilité de votre investissement immobilier, cette étape est importante dans la bonne gestion et le bon déroulement de votre affaire, pensez-y.

Mirentxu Etchegaray

Experte dans mon domaine, issue des grandes écoles françaises, ma passion est aujourd'hui de pouvoir rédiger des contenus d'informations sur mon blog. J'ai à cœur de pouvoir aider les internautes qui se posent des questions sur les thèmes que je maitrise.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.